All Posts By

Service de communication - Inorix

INORIX recrute pour la FETE DE LA MUSIQUE des Agents de Sécurité

By | Emploi

17/06/2019

INORIX recrute dans le secteur de événementiel

 

Nous recrutons pour des missions ponctuelles à pourvoir pour le 21/06/2019 (Fête de la Musique) des agents de sécurité

  • Statut employé minimum en fonction du profil : Niveau 3 échelon 1 coefficient 130 + primes
  • Salaire attractif (mission ponctuelle)

Nous recherchons des personnes possédant un profond esprit de service, la capacité de travailler en équipe.

Vous devez être titulaire :

  • D’une carte professionnelle en cours de validité vous permettant de travailler en sûreté humaine ou électronique
  • du CQP
  • du permis de conduire et d’un véhicule

 

Inorix et Sotel : Un partenariat en or pour une sécurité de fer

By | Non classé

Inorix, spécialiste de la surveillance humaine et du conseil, et Sotel, expert en télésurveillance et en électronique au service de la sécurité, mettent en commun leurs compétences complémentaires pour offrir une réponse sur-mesure à des clients de plus en plus exigeants. C’est la première fois dans l’histoire de la sécurité qu’un tel partenariat est conclu, preuve d’une véritable détermination de ces deux acteurs à proposer une offre innovante sur ce marché en constante évolution.

Lorsqu’ils parlent l’un de l’autre, Patrice Béal et Vincent Andrin respectivement Président d’Inorix et Président du Directoire du Groupe Sotel n’ont qu’un mot à la bouche, “Respect”. “Nous partageons les mêmes valeurs, le respect du client et de nos collaborateurs, le respect de nos engagements et le respect d’une vraie qualité du service.

Au-delà d’une solide amitié, ce sont bien ces valeurs communes qui les ont encouragées à unir leurs entreprises pour viser un marché plus vaste.

Inorix, le dynamisme d’une jeune pousse prometteuse

Lucide, Patrice Béal reconnaît qu‘il y a aujourd’hui des choses qu'(il) sait très bien faire fort de son expérience de plus de 20 ans dans les métiers du conseil et de la surveillance humaine. Sotel dispose d’une expérience dans les métiers de la télésurveillance et télé vidéosurveillance pour le compte du secteur bancaire. C’est tout l’intérêt de ce partenariat : appréhender un contrat de sécurité de façon beaucoup plus élaborée.”

Inorix est à peine âgée de six mois quand Sotel bénéficie d’une expérience en télésurveillance de plus de trente ans. La première peut néanmoins se targuer d’une solide connaissance du marché grâce à l’expérience de son Président et à un large réseau dans la profession. Le spécialiste de la surveillance humaine et du conseil en sécurité propose des solutions sur mesure qui s’appuient sur une analyse préalable des risques propres à chaque client, clients qui évoluent principalement dans les secteur de la distribution, de l’industrie tertiaire, de la défense et de l’évènementiel. Ainsi, lorsque ce client nécessite plus que des agents de sécurité sur le terrain, la jeune société propose dorénavant un service complémentaire de télésurveillance, sous-traité par Sotel. Par exemple, aux horaires de fermeture du client commerce, bureau, entreprise, … les alarmes sont renvoyées vers une station de télésurveillance à distance pilotée par les opérateurs de Sotel. Une levée de doutes peut également être effectuée lorsque nécessaire. “Demain, nous proposerons systématiquement une offre qui allie humain et technologie, renchérit Patrice Béal. Je ferai en sorte de mettre Sotel sur la totalité des contrats. Nous ne sommes pas concurrents. Sotel ne fera pas de surveillance humaine et moi, je ne ferai pas de technologie.”

Inorix mise sur la proximité avec ses clients et ses collaborateurs, gage d’un véritable service personnalisé. La société emploiera 200 à 300 agents de sécurité dès 2019 et vise un millier d’employés d’ici cinq ans, une taille intermédiaire adéquate pour servir de telles ambitions.

Parallèlement, Sotel jouit d’un CA de 15 millions d’euros, d’une équipe de 200 personnes et de stations de télésurveillance aux quatre coins de l’Hexagone.

Sotel, la maturité alliée à l’audace

Avec ses 32 ans d’existence, Sotel partage cette même énergie. L’entreprise se trouve en effet à l’orée d’un nouveau défi se développer dans la télésurveillance non bancaire à haut risque entre autres et devenir dans ce secteur également une référence.

Car si l’entreprise jouit d’une excellente réputation dans le monde bancaire, elle est moins connue au-delà de cette sphère. Sotel télésurveille aujourd’hui toutes les agences Crédit Lyonnais de France, toutes les agences Société Générale, la moitié des bureaux de Poste au sud de la Loire et dans les Dom-Tom. Dans le secteur non-bancaire, d’illustres clients font d’ores et déjà confiance à Sotel : plus de 1000 magasins Picard et tous les Darty de France. Et ce n’est qu’un début.

En outre SOTEL est reconnue dans les domaines de l’ingénierie de la sécurité bancaire mais plus générale de tout site à haut risque, « l’une des force de SOTEL est d’avoir sa propre équipes IT, qui nous permet de proposer des solutions innovantes et sur mesure pour tous nos clients », c’est ce souci d’exigence et de qualité qu’exprime Marie Isabelle SALMERON, Directrice Exploitation de toutes les stations du groupe SOTEL.

SOTEL, tout en en conservant sa solide position sur le marché de la télésurveillance bancaire, à multipliée et multiplie de nouveaux marchés. Tels que le tracking de liasse piégée, le cyber gardiennage, la formation (via notre filiale SOTEL FORMATION) au titre permettant de rentrer dans la profession d’opérateur en télésurveillance (OSTID),  etc…«  Nos offres ne sont plus exclusivement réservées au monde bancaire, bien au contraire nous proposons tout notre savoir-faire et nos offres à fortes valeur ajoutée au marché dans son ensemble » Comme l’explique Franck GERINGER  Directeur du développement de SOTEL, pour exemple « nos opérateurs, qui sont spécialement formé à la gestion des incivilités, traitent ces agressions quotidiennement autant dans la banque que dans le retail avec le même niveau d’expertise et de maîtrise des consignes ».

A son arrivée à la tête du Directoire du groupe en janvier 2018, Vincent Andrin confirme ces axes stratégiques de diversification entamé début 2017.

La cible de la société est en décroissance et il faut envisager d’autres perspectives. Les agences ferment, d’autres se dématérialisent en ligne, le nombre de distributeurs automatiques réduit. “Dans ce contexte économique en diminution du domaine bancaire SOTEL a décidé de maintenir son cœur de métier, de continuer à aller chercher des parts de marché chez ses concurrents tout en concentrant ses efforts commerciaux sur le non-bancaire.

SOTEL Conserve sa spécialité et sa psychologie de télésurveillance à haut risque.(…) L’entreprise vise une clientèle qui cherche de la valeur ajoutée « ne surtout pas faire pas de l’abattage, du volume même si nous saurions faire les clients paient un peu plus cher que la moyenne pour un service sur-mesure ».

Pour conquérir ce nouveau marché, le groupe se met alors en quête de partenariat avec des entreprises nationales pour répondre à la demande et augmenter la notoriété de Sotel. Un partenariat est initié avec un installateur en début d’année. Puis à la rentrée 2018, un nouveau partenaire se présente : Inorix. “Nous avons commencé à échanger avec Patrice et nous avons trouvé un sens à ce partenariat car nous partageons les mêmes valeurs déontologiques et éthiques, la même conception du marché et de la relation client, le même engagement, avec des réseaux équivalents”, ajoute Vincent Andrin.

Le digital, la clef de développement de la sécurité 2.0

Selon Patrice Béal, « le digital est l’outil parfait pour maîtriser le process de développement et ces outils sont déjà chez Sotel. Notre cœur de métier reste l’humain mais l’humain à ses limites. La sécurité nécessite de plus en plus d’électronique, de technologies à un niveau plus équilibré avec l’humain. A l’avenir, le rôle des agents sera différent, ils devront maîtriser les process digitaux ». Effectivement, l’expertise en télésurveillance de Sotel se déploie aussi dans la recherche. Un service informatique composé de quatre experts dont un programmeur planche en permanence sur les solutions les plus adaptées à chaque client, prêt à développer les applications appropriées. Le cybergardiennage est une réalité chez Sotel. « Grâce à des investissements de plusieurs centaines de milliers d’euros, nous sommes par exemple capables d’analyser tout ce qui se passe en back-office via une caméra classique non-intelligente ce qui permet à nos clients d’économiser des rondes sur sites ».

L’adage se vérifie. L’union fait la force. « Il y a aujourd’hui des regroupements de sociétés de sécurité, d’agents de sécurité, mais pas de regroupements de sociétés complémentaires. Nous sommes donc les premiers à le mettre en place, sans aucune notion de concurrence, ni externe ni interne », s’enthousiasme Patrice Béal. Inorix et Sotel ont déjà séduit plusieurs clients.

Les deux entreprises mettent également en commun certaines de leurs ressources, marketing notamment. Elles étaient présentes au Salon Preventica de Bordeaux sur un stand commun (du 2 au 4 octobre 2018), là encore pour une force de frappe plus puissante.

Leur adhésion commune à l’Agora s’inscrit dans la même démarche. « C’est une opportunité inestimable pour rencontrer des centaines de décideurs de premier ordre autour des métiers de la sécurité. Cela nous permet de mieux appréhender les problématiques du marché, en amont, et de proposer la meilleure solution, innovante et performante », estime Patrice Béal.

L’équipe pourrait s’étoffer d’ici l’arrivée d’un installateur de systèmes de sécurité d’envergure nationale. Ainsi, les trois compétences primordiales dans le monde de la sécurité seraient réunies. Encore une première dans cet univers.

www.sotel.frwww.inorix.fr

Contact PRESSE : Patrice Beal, Président. patrice.beal@inorix.fr et Mme Mélanie POUPEAU, Chargée de communication. m.poupeau@sotel.fr